Marre du mal de dos et aux poignets à force de geeker ? Voici nos conseils !

Oyé Oyé aventuriers ! Pas plus tard qu’hier, j’étais en train de papoter avec des habitués de la taverne et l’un d’eux me confia qu’il avait mal au dos et aux poignets depuis quelques temps : “J’ai remarqué que ça me tiraille généralement après une session de jeu vidéo ! Pourtant, je suis pas bien vieux, j’ai pas encore fêté mes 30 balais !”

Ne pouvant pas trop l’aider, j’avais en tête de lui donner l’adresse d’un guérisseur qui faisait des miracles dans le coin à l’aide de plantes étranges. Mais avant que je sois en mesure de lui indiquer l’adresse, un inconnu que je n’avais jamais vu dans le coin fit son apparition.

 

“Bonsoir braves gens, j’espère que vous allez bien ! C’est sympa ici dites-donc. Tavernier, je pourrais avoir une chope ? Brrr… Ça caille dehors !”


Alors que j’étais en train de le servir, le pauvre bougre victime de ses douleurs me demanda donc de lui indiquer où trouver ce fameux guérisseur.

“Un guérisseur ?” S’étonna l’inconnu. “De quels maux souffres-tu donc l’ami ?”

“Mes poignets et mon dos me font souffrir.” Répondit l’autre.

“Sacrebleu, mais un guérisseur n’y changera rien. Je suis ostéo moi, spécialisé dans le gaming qui plus est ! ”

“Bonté divine ! SAUVÉ ! Je t’en prie, reste là, j’ai besoin de conseils, la situation est insupportable et j’aimerais continuer à jouer sans avoir mal au bout de 5 minutes.”

“Eh bien tu as de la chance mon gars !”, répondit le voyageur. Laisse moi le temps de choper à boire et je suis à toi.”

Un ostéopathe dans ma taverne ? Spécialisé dans les douleurs que peuvent rencontrer les gamers ? Il ne m’en fallait pas plus pour attirer mon attention ! Je vais écouter leur conversation attentivement pour ne pas en perdre une miette !

“Tu es un voyageur inhabituel dis-donc. Je pensais pas que quelqu’un comme toi pouvait exister dans le coin ! Comment ça t’es venu cette idée ?”

 

Tu m’étonnes que t’en as pas croisé d’autres ! Je suis le seul de France à l’heure actuelle à être spécialiste dans ce domaine. Disons qu’à la fin de mes études j’ai fait mon mémoire sur cette thématique qui m’intéressait beaucoup et une fois mon diplôme en poche, j’ai décidé de monter ma propre boîte pour continuer dans cette direction. A l’heure actuelle, je travaille pas mal avec des équipes françaises pro comme la Team LDLC. Pour le moment, c’est surtout pour des missions assez particulières et souvent courtes, mais cette année j’ai plusieurs contrats de longue durée qui vont être mis en place pour suivre des joueurs très régulièrement sur toute une saison.

 

“ Dis moi, t’aurais pas des conseils pour plus souffrir une fois que j’ai terminé mes sessions de jeu ? Là je deviens dingue et je sais pas comment m’en sortir…”

 

Laisse moi te dire qu’un guérisseur avec ses herbes bizarres ne t’aidera pas le moins du monde. Moi par contre, je peux ! Et c’est pas très compliqué en plus, il suffit de suivre les conseils que je vais te donner :

  • Déjà fais gaffe à ta posture. Fais en sorte d’avoir ton dos droit et d’avoir tes yeux à la même hauteur que ton/tes écran(s) Ca t’évitera de tirer sur tes cervicales et donc d’avoir mal au dos.
  • Reste pas statique trop longtemps : Dans l’idée il faut que tu bouges au moins 5-10 minutes toutes les deux heures devant un écran : déjà, ça va faire circuler le sang qui sinon a du mal à remonter vers le haut du corps, et en plus, ça va “défroisser” l’ensemble de ton corps. Je suis très attaché à cette citation : “La seule bonne posture est la prochaine !” Mais attention, il ne s’agit pas de te faire te tordre le dos !
  • N’hésite pas à échauffer tes poignets d’ailleurs. Je sais que tu vas doucement rigoler, mais si il y a bien une partie du corps qui fait du sport dans la plupart des jeux vidéo, ce sont les poignets. Lors de tes games, d’autant plus si elles sont tendues, tu vas inconsciemment raffermir ta prise sur la souris pour gagner et si cela subsiste trop longtemps, tu peux ressentir des douleurs une fois que tu arrêtes de jouer.

 

 

“Pas bête, pas bête, c’est vrai que ça semble évident maintenant mais j’en étais pas vraiment conscient avant ! Mais mon problème, c’est que pour moi, les douleurs sont récurrentes. Tu penses que je devrais investir dans un siège spécial ? Je joue sur un tabouret depuis des années et je me suis toujours dit que c’était peut-être pas une bonne idée…”

“UN QUOI ?” S’écria Florian ? “Parbleu, tu m’étonnes que tu sois pas bien. »

 

Dans l’idéal, il faut un fauteuil modulable au maximum : hauteur des reposes-coude réglable, inclinaison et hauteur du siège modifiables… Les fauteuils “gaming” restent généralement les meilleurs car étudiés spécialement pour la pratique, mais un fauteuil de bureau honnête peut parfaitement faire l’affaire, pas besoin de se ruiner !

Après, je te préviens, avoir un fauteuil réglable c’est bien mais si tu sais pas comment le rendre efficace, ça sert à rien. La réglage optimal pour jouer tranquille c’est d’avoir les accoudoirs à la même hauteur que le bureau, ça évite les tensions dans les bras. Mais c’est pas tout ! Sur les bons fauteuils tu as un support lombaire sur le bas du dossier : le but est de positionner ce support pour qu’il épouse le creu que l’on a tous au bas du dos. En gros, ça va t’aider à rester droit.

 

“Fort intéressant, j’aurais du demander ce genre de matériel pour noël. En revanche, j’ai en cadeau une souris gaming sur laquelle plusieurs parties sont modifiables et démontables. Tous les claviers et souris “Gaming”, c’est bien pour éviter d’avoir mal  ou juste de l’arnaque ?” En jeu, faut tenir la souris d’une certaine manière ou je fais comme je veux ?

 

 

Après avoir demandé une chope pleine, le voyageur répondit : “ Tu sais, beaucoup de matos “gaming” c’est de l’arnaque : sous ce prétexte ils arrivent à te vendre leur produit 50€ plus cher. Après, les éléments importants sont surtout pour le clavier et la souris : un repose poignet au niveau du clavier est une excellente idée pour réduire les tensions. Sinon, pour les souris, c’est vraiment en fonction du joueur : le top reste d’en avoir une qui puisse être entièrement modulaire pour qu’elle s’adapte à la morphologie de ta main.

Il est d’ailleurs conseillé d’éloigner la souris du bord du bureau, pour une raison très simple.
Quand tu tiens ta souris près de toi, en général tu n’as qu’un seul point d’appui, c’est à dire ton poignet. Une partie de ton avant bras et ton coude sont en effet “dans le vide” et même si ça peut paraître anodin, cela crée une charge supplémentaire pour le poignet et la main : sur de longues durées, cela peut occasionner (à la longue) des douleurs et contribuer à l’apparition de TMS (troubles musculo-squelettiques) ou des tendinites.

 

“Bon sang, et moi qui voulait aller consulter ce guérisseur, j’ai eu du bol de tomber sur toi !” S’écria le gamer souffrant.

“Ca tu peux le dire mon gaillard ! Bon sur ce, faut que j’continue ma route, là je me rend au prochain meeting de jeux vidéo, mais j’ai mon matos avec moi et ça prend du temps de trimbaler tout ce bazar.”

“Nom d’une pipe, tu vas à ces salons ? C’est marrant, moi aussi !”

“Oui oui, je sais qu’il y a un réel besoin auprès des joueurs et très peu de personnes pour y remédier. En plus, ça me permet d’être visible et de me faire connaître ! Le dernier rassemblement auquel j’ai participé c’est la PGW par exemple. Qui sait, on aura peut-être l’occasion de se recroiser à l’occasion. En tout cas, merci pour tout tavernier, c’était un plaisir de causer ici !”


Il reprit donc ses affaires et se remit en route vers d’autres horizons.

 

Nous remercions Florian Deverriere président de Ostéo Gaming et Estelle Geneste ergonome chez Anikop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *